•• NEVER ENDING •• V.1
Bienvenue sur Never Ending!

Amuse-toi bien parmi nous ;p

Avant de poursuivre votre visite sur le forum, sachez que Never est avant tout un forum RpG. Si vous souhaitez vous inscrire, parmi nous, il vous faudra savoir faire 10 lignes de RP complètes.

N'oubliez pas de consulter les règles ainsi que le contexte, pour une meilleure vision des choses sur le forum =)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prélude - Sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Féminin Messages : 100
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation du personnage : Omniscien


MessageSujet: Prélude - Sujet commun    Sam 12 Sep - 13:38





Prélude
Finit les vacances!

« C’est une belle journée pour la fin d’un mois d’aout n’est-ce pas ?
Pourquoi ne prenez-vous pas une bonne boisson bien fraiche sur notre terrasse ? Après-tout, la vie continue, cette attaque durant l’été fut terrible, certes… Mais je ne voudrai pas que nous manquions de profiter de nos derniers beaux jours… Que puis-je vous apporter à boire ?
»

La terrasse du Chaudron Baveur semble pleine à craquer et pourtant, on ne peut refuser la proposition de la serveuse dont le sourire semble faire oublier les terribles événements qui eurent lieu durant l’été. La rentrée approche à grands pas, les courses pour retourner à Poudlard ne se feront pas toute seule… Et puis, ne sommes nous pas à l'abris, ici, entre sorciers?






________________________________________________

Compte admin
Envie de devenir préfet? De jouer au Quidditch? D'une intrigue? Ou juste d'une chocogrenouille? Contacte moi!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sirius O. Black

A d m i n ▬ Alone
Over the Edge

Masculin Messages : 26
Date d'inscription : 25/03/2015
Localisation du personnage : Poudlard


MessageSujet: Re: Prélude - Sujet commun    Jeu 17 Sep - 14:58

La fin des vacances Etudiants&Parents;
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.

« Ce n’est pas avec un nouveau balai que tu vas être meilleur… Le Quidditch tu es doué comme moi ou pas. » Je faisais un grand sourire à James qui devait supporter ce genre de réflexion depuis que nous avions appris la sortie d’un nouveau balai. Nous n’avions plus que ça à la bouche et aujourd’hui était jour de course. Direction donc le chemin de traverse où nous retrouvions le reste des maraudeurs. Je n’étais pas vraiment emballé et soupirais en regardant la longue liste des fournitures. Notre dernière année… Pour de vrai ! Remus me sortait de mes pensées : direction les livres. Comme c’était étonnant.  Nous passions une bonne heure à faire le tour et à trouver le reste des achats à faire. Moi je ne rêvais plus que d’une chose : Une bonne bière-au-beurre… C’était sans compter la maladresse de Peter qui n’avait pas prit le bon livre et que personne n’avait eu l’idée de le surveiller ! J’avais décidé de régler le problème seul : craignant sincèrement que Lunard ne fasse une autre découverte. Ma rencontre et mes retrouvailles avec Sulpicia avaient retardés le moment de m’asseoir autour d’une table. Mais pour ça, je n’allais pas vraiment m’en plaindre.

L’après-midi était déjà bien avancée lorsque je retrouvais les reste des maraudeurs autour du table au chaudron baveur. Ils avaient pensés à moi ! Je laissais échapper un soupir de bonheur en m’asseyant. Je tendais le livre à Peter qui baissait la tête honteux et tendais ma découverte à James : Un livre sur l’histoire du Quidditch. Un bon moyen de trancher lors de nos disputes ou des discussions animées dans la salle commune. Ce livre allait nous sortir de situation bien épineuse. Je m’étirais. « Alors… Qu’est ce que j’ai loupé ? » m’inquiétais-je. James avait-il croisé Lily ? L’avait-elle à nouveau envoyé balader ? Remus avait-il réussi à empêcher les deux autres de faire des conneries ? Je voyais des hommes s'installer à la table près de nous. Des aurors. Je n'avais que très peu de doute à ce sujet. Ce qui s'était passé cette été... était ignoble et toujours dans les mémoires. Le danger était-il réellement aussi proche ? Je m'intéressais à nouveau à mes camarades. « On a l'ensemble de ce qu'il nous faut pour une bonne partie de l'année... Et je ne parle pas d'étudier! » Nos bêtises allaient devoir être mémorables. J'avais déjà quelques idées en tête !

code by lizzou × gifs by tumblr


________________________________________________

You're not a bad person. You're a very good person who bad things have happened to. Besides, the world isn't split into good people and death eaters. We've all got both light and dark inside us. What matters is the part we choose to act on. That's who we really are.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Prélude - Sujet commun    Dim 20 Sep - 14:18

Finit les vacances !
Prélude

 

 
Cela faisait maintenant plus de deux heures que ses parents l'avaient déposé à Londres et au chemin de traverse pour pouvoir y faire ses achats de rentrée. Elle avait déjà eu le malheur de rencontre James Potter à peine avait-elle fini d'échanger son argent et autant dire qu'elle n'avait cherché qu'une chose c'était de lui échapper le plus rapidement possible. A présent, elle avait entamé une partie de sa liste de courses mais cela n'avait pas grand intérêt à le faire toute seule. Elle avait eu la veille une lettre tardive de la part de Alice, sa meilleure amie, lui indiquant qu'elle ne pourrait se rendre sur la chemin de traverse qu'au milieu de l'après-midi. Visiblement, elle avait un empêchement d'ordre familiale et elle ne pouvait la rejoindre aussi rapidement que la jeune Evans le voulait bien. Et il fallait bien qu'elle l'avoue mais elle commençait à avoir les bras chargés et les jambes un peu fatiguées. Il n'y avait donc qu'une chose à faire dans ce cas-là, c'était d'aller se poser à la terrasse du Chaudron Baveur et de prendre quelque chose à boire, voir même à manger en attendant que sa camarade arrive. Lily savait être gourmande, surtout quand elle était obligée d'attendre.

Alors qu'elle se dirigeait vers le bar en question, elle vit passer devant elle un groupe d'aurors et elle se sentit frissonner en les laissant s'installer avant elle. Elle se souvenait maintenant d'une information importante, mais l'arrivée de James Potter lui avait fait perdre la raison. Cet été il y avait eu cette attaque à Godric's Hollow, des blessés et des morts. Tout cela était de la faute d'un mage noire et elle prenait conscience aujourd'hui que le risque pouvait être autour d'elle. Elle se mordit la lèvre, essayant de se persuader qu'ils ne pourraient rien tenter ici. Cela ferait bien trop de vague … Finalement elle n'avait plus très faim et son morale était un peu plus morose qu'à son arrivée. C'est sur ça qu'elle dût accepter une autre vérité. Ce qu'elle n'avait pas prévu, et pourtant elle aurait pu facilement y penser, c'est qu'elle risquait de se retrouver avec ses camarades de Poudlard, mais surtout c'est qu'elle avait tellement de chance qu'elle ne pouvait rencontrer qu'un certain groupe à chaque fois qu'elle mettait le pied dehors dans le monde magique. Elle passa à côté de la table des maraudeurs. Lily ne pouvait pas faire semblant de ne pas les avoir vu et c'est pourquoi elle s'arrêta, adressant principalement un sourire à Rémus. « Bonjour les garçons, j'espère que vous avez passés de bonnes vacances ! » Elle regarda les quatre garçons puis ce qui se trouvait sur la table et elle grimaça en voyant un livre sur le quidditch, elle ne voulait pas qu'on lui inflige ça en plus. « Je vous souhaite une bonne fin d'après-midi. On se voit à la rentrée ! » Elle alla donc s'installer dans le coin un peu plus loin, ne voulant pas les déranger outre-mesure.


 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Prélude - Sujet commun    Mer 23 Sep - 22:35

Finit les vacances !
w. every wizards

 

 

« Et pourquoi je dois faire groom, moi ? » Les bras chargés de paquets contenant des affaires en tout genre – livres, uniformes, ingrédients, etc – Fabian maugréant ouvertement son mécontentement vis-à-vis de la situation. « Parce que tu tenais absolument à nous accompagner pour les courses de rentrée en l’absence de papa et maman alors il faut bien que tu te rendes utile. » clama la petite benjamine, fièrement installée sur ses nouvelles chaussures à talons qu’elle faisait claquer sur les dalles de la ruelle. A ses côtés, Jenna roula des yeux en souriant, amusée de les voir se chamailler. Fabian avait clamé que c’était avant tout pour ne pas les laisser seules et passer un peu de temps ensemble avant la rentrée scolaire qu’elles avaient réussi à avoir en bataillant contre leur mère. Néanmoins, l’aiglonne n’était pas dupe et l’œil attentif de son cousin qui sursautait ou se rapprochait dès que quelqu’un avait le don de faire éternuer son mini-dragon faisant des étincelles ne lui avait pas échappé. Son poignet gauche portait encore le bandage futile de la dernière attaque ayant lieu à Godric Hollow au milieu de l’été. Si son poignet s’était remis de sa chute, son esprit était resté préoccupé par les évènements malgré ce qu’elle pouvait clamer ouvertement. Mais elle ne supporterait pas de se retrouver enfermée chez elle, dans une tour d’ivoire. L’année des Aspics allait commencer et ses études étaient tellement primordiales à ses yeux qu’elle en avait même lâché le quidditch, passant de titulaire à remplaçante sur accord – non moins joyeux – du capitaine de sa maison. Elle avait croisé de nombreux camarades sur le chemin de traverse en cette journée de « fournitures » et quelques-uns de ses coéquipiers s’étaient alors plaints de sa décision, pensant perdre le côté agile et stratège qu’elle apportait. Si c’était flatteur, Jenna était surtout gênée face à cette montée de reconnaissances dont elle n’avait pas encore pris l’habitude mais les rassurait comme elle le pouvait en certifiant qu’elle restait parmi eux. Mais plus sur le terrain, tant que les trois poursuiveurs titulaires n’étaient pas blessés.

Et puis, le tour par la librairie fut obligatoire. Passage délicieuse pour la rouquine mais mortellement ennuyeux pour sa cadette qui décida de continuer sans elle avec pour consigne de se retrouver dans la demi-heure au Chaudron Baveur. Acquiesçant, Jenna fut lâchée dans la librairie comme une enfant dans une confiserie, si bien qu’elle ne vit pas l’heure défiler et se surprise à arriver à la fin de la demi-heure de liberté sans avoir que choisir. « Sac à gargouilles ! » Après un choix insoutenable, elle reposa la biographie de Uric le Follingue et paya l’ouvrage sur les nouvelles règles applicables en runes suite à la folle découverte d’Oreste Lachslinge sur le chiffre neuf. C’est ainsi que munie de son livre, calée sous son bras, l’aiglonne se hissa rapidement jusqu’au Chaudron baveur où elle pût remarquer l’euphorie qui y régnait sur la terrasse. Un coup d’œil à sa montre lui indiqua qu’elle n’avait que quelques minutes de retard et c’est l’esprit plus léger qu’elle se permit alors d’observer la foule à la recherche des siens sans parvenir à les trouver. Gladys avait dût faire des siennes. Une pensée de compassion lui vint alors pour son cousin qui devait crouler sous les remarques et commentaires hirsutes. Au loin, il ne restait plus qu'une seule petite table de libre où elle pût s'installer, l'endroit était réellement noir de monde. Vu la chaleur, tous recherchaient de la fraîcheur à partager tranquillement pour oublier la noirceur de ces derniers jours. La présence d'aurors ne rendait pourtant pas la tâche aisée. Une fois installée, la serdaigle constata que sa présence venait d'être remarquée et elle salua les têtes connues d'un simple sourire timide avant de placer son livre devant elle, sur la table, absurde barrière qui ne lui servirait surement à rien. Ayant remarqué Sirius Black de l'autre côté, elle avait espéré pourvoir entrevoir sa meilleure amie mais aucune chevelure blonde n'était au abord, pas plus que la rousseur ou la bruneur de celles de sa famille.


 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Prélude - Sujet commun    Jeu 24 Sep - 21:12

... × ft. Everyone
Faire les courses de fournitures scolaires ?Sans doutes l'une des choses les plus ennuyeuses pouvant exister en ce bas monde. Surtout lorsqu'il s'agissait des affaires pour notre ultime année à Poudlard. Ce "notre" impliquait bien évidemment notre génial petit groupe, celui des Maraudeurs. Si j'étais un grand garçon capable de me débrouiller tout seul pour mes faire mes courses, il me semblait pourtant inconcevable de vaquer à mes achats sans mes meilleurs amis. Dévaliser le magasin de Quidditch sans Sirius relevait du sacrilège. Inconcevable donc. L'y emmener était chose facile, étant donné que le mot "Quidditch" déclenchait chez lui la même réaction de pur bonheur qu'à un chien à qui on montrerait une balle avant de l'envoyer la chercher. Chez Remus et Peter, c'était plus compliqué. Bien sûr, ils aimaient tous deux le Quidditch - qui n'aimait pas ce sport ? - mais entre les livres et le Quidditch, le choix de Remus était vite fait. Mais au moins mon petit loup avait-il le sens des priorités contrairement à nous trois. Plus vite s'était fait, plus vite on pouvait passer à autre chose. Ce qui revenait à aller au magasin de Quidditch...

- Euh les gars...Je crois que je me suis trompé de livre.

...o
u pas. Et l'on félicitait Peter pour avoir (encore une fois) fait preuve de sa maladresse naturelle ! Ah, que ne ferions-nous pas sans elle...Plein de choses malheureusement. Il était heureux que notre programme de l'après-midi ne soit pas spécialement chargé sinon il aurait bien manqué de nous mettre en retard. Or, nous n'avions pas spécialement de programme et j'avais pourtant l'habitude avec lui. Sans oublier qu'il était particulièrement drôle de voir Sirius se proposer (traduction: retourner à Fleury & Bott signifiait reperdre Remus dans les rayonnages et j'avais refusé d'y remettre les pieds de toute la journée) pour aller échanger son livre contre le bon. Donc pendant que nos deux bons amis retournaient à la librairie, je rejoignis la terrasse du Chaudron Baveur avec Remus où je me précipitais à la première table libre suffisamment grande pour quatre que je trouvais. Et maintenant, il fallait attendre. Or, s'il y avait bien une chose que je détestait (hormis Servilus, les Serpentards, les peignes, me lever le matin, perdre un match de Quidditch, etc, etc, ...), c'était bien devoir attendre. Certes, j'aurais très bien pu l'imiter et ouvrir un de mes livres mais...non. Sans façons. J'aurais bien le temps de m'ennuyer en les lisant en cours merci bien.

Et puis, ils auraient bien le temps de nous rejoindre !Aussi commandais-je quatre Biéraubeurres - donc deux soumises à un sort de conservation pour leur éviter de se réchauffer - avant d'entamer la mienne avec une immense satisfaction. Ah, qu'est-ce que je pouvais aimer la Bièraubeurre ! Mais vraiment pas autant que le Quidditch et Lily. En parlant de ces deux passionnants sujets, j'eu la joie de voir Sirius revenir avec un livre. Portant sur le Quidditch, pas sur Lily. Quoique j'étais certain de pouvoir écrire un livre sur elle. Éloge de Lily Evans (future Mrs Potter) par James Potter, ça en jetait comme titre non ? ... Mouais, je pouvais trouver mieux.

« Alors… Qu’est ce que j’ai loupé ? »

- Vous n'avez rien manqué de bien palpitant. Comme si quelque chose d'exceptionnel pouvait arriver en l'absence du grand Patmol, dis-je avec un grand sourire, tout en feuilletant le livre acheté par Sirius, notant ici et là quelques informations intéressantes. Donc récapitulons très vite le programme de cette année: réaliser des blagues plus spectaculaires encore que toutes les autres pour marquer notre ultime année à Poudlard, vaguement prendre la peine d'étudier même si notre talent naturel fera le reste et enfin réussir à sortir avec Lily Evans. Enfin cette partie là ne concerne que moi, n'allez pas draguer ma Lily-Jolie derrière mon dos hein !

D
'accord, aucun des trois n'allait se risquer à me trahir ainsi mais je préférais préciser la chose: c'était MA Lily, point final. Même si dire une telle chose devant Lily même reviendrait à gagner un séjour plutôt long à l'infirmerie.

« Bonjour les garçons, j'espère que vous avez passés de bonnes vacances ! Je vous souhaite une bonne fin d'après-midi. On se voit à la rentrée ! »

Ok, ça c'était vexant: Lily-Jolie ne m'avait même pas adressé le moindre regard, le moindre sourire. Si sa seule présence ne suffisait pas à illuminer ma journée, j'aurais presque pu en être blessé, surtout de m'apercevoir qu'elle venait de s'installer à une table libre dans mon dos. Ô rage, ô désespoir, je ne pouvais même pas boire ma bièraubeurre en la regardant. Pestant mentalement contre Peter qui venait de refuser d'échanger sa place avec moi, je repris une gorgée de bière, affalé contre ma chaise.

- Bon, il faut que l'on commence à prévoir ce que l'on va faire cette année. Comme il s'agit de notre dernière année, il faudrait commencer dès le premier soir, que ce soit avant ou après la Répartition des Premières Années. Histoire de les accueillir comme il faut, donc j'imagine une blague plutôt inoffensive mais tout de même spectaculaire. Des idées ?

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Féminin Messages : 34
Date d'inscription : 30/08/2015
Localisation du personnage : En recherche.


MessageSujet: Re: Prélude - Sujet commun    Jeu 1 Oct - 17:02

La lèvre du bas pincée entre ses deux rangées de dents, Hannah se concentrait. L’été, elle aidait souvent son père à la boutique de fleurs, et il avait eu raison de l’embaucher, douée comme elle était pour faire de belles choses. L’homme en face d’elle, en l’occurrence, venait de lui commander un bouquet énorme, composé principalement de roses de multiples couleurs, autant dire qu’il avait payé une fortune. Il était donc hors de question qu’elle le rate. Adroitement, elle ajusta les tiges des dernières feuilles venant servir de décoration, regroupa le bouquet en arrangeant les couleurs pour un résultat parfait, puis noua l’ensemble des tiges avec une ficelle brune. Elle s’appliqua pour finir à envelopper délicatement le bouquet dans une feuille de papier cellophane, y ajouta un ruban et la carte du magasin, accompagné d’un petit mot du moldu qui avait commandé ce bouquet pour la femme qu’il aime. « Vous voulez un carton pour le transporter plus facilement monsieur ? » demanda Hannah avec un sourire. « Ça ira, merci beaucoup. C’est juste à coté, et je vais lui offrir directement. » fit l’homme, rougissant légèrement. La femme qui recevrait ce bouquet avait bien de la chance, se disait Hannah dans son for intérieur, d’être tant aimé pour recevoir un bouquet pareil. Il n’était pas rare de voir des gens prendre, deux, trois roses pour l’élut de leur cœur, mais une commande de la sorte était plutôt rare. Hannah l’envia secrètement, bien qu’à y réfléchir, une simple rose volé sur un arbuste lui aurait suffi de la part de celui qu’elle aime…

Le moldu était à peine partit qu’Hannah était déjà dans la salle de bain. Sa journée parmi les fleurs était terminé, elle était enfin libre. Bien qu’elle ai fait ses courses de rentré il y a un moment, habiter juste à coté du chemin de traverse aidant, elle devait y retrouver des amies en ce jour. De plus, elle ne se lassait pas de s’y promener dès qu’elle en avait l’occasion. Non seulement c’était un endroit très plaisant, mais une certaine personne lui manquait terriblement, et elle espérait toujours le croiser alors qu’il serait venu y faire ses courses. Hannah prit une bonne douche et se prépara soigneusement, de manière à être toujours parfaite, comme d’habitude. C’était plus fort qu’elle, elle avait beau se savoir plutôt jolie, elle se sentait vulnérable lorsqu’elle sortait sans faire attention. Et puis, on ne savait jamais, elle croiserait peut-être des indésirables, aussi. Et là, hors de question de se montrer sous un mauvais jour, d’avoir la moindre faille.

Hannah entra au chaudron baveur comme en terrain conquis. Les gens d’ici était habitué à la voir souvent, seul ou avec sa « petite » famille. Il faut dire qu’elle n’est pas la seule personne populaire de la fratrie. Leur mère avant eux, était déjà très appréciée, et chacun de ses frères et sœurs avaient leur petite réputation. Elle salua le barman puis passa dans l’arrière cour pour entrer sur le chemin de traverse. Elle était ici chez elle. De plusieurs échoppe s’échappaient des « Bonjour Hannah ! », « Comment tu vas ma grande ? », « Tu veux gouter ma dernière création ? ». Elle répondait à tous avec un grand sourire, sincère, heureuse d’être aussi appréciée. Ça lui gonflait le cœur de bonheur. La jeune fille fit un petit tour dans la rue puis retourna sur ses pas pour aller s’assoir à la terrasse du Chaudron Baveur. Ses copines devraient bientôt arriver.

Hannah louvoya entre les premières tables à la recherche d’une libre ou de personnes connues. Elle se retourna et l’air lui manqua. Puis elle reprit son souffle et son cœur se mit à battre plus vite. Même de dos, elle aurait reconnue la chevelure brune de Sirius, surtout lorsque, dans un geste habituel, il passa la main dans ses cheveux pour dégager son visage. Un instant, Hannah hésita, mais ne voyant de chevelure blonde désoxydée dans les parages, elle tenta de calmer son cœur affolé, puis s’avança entre les tables. « Sirius ! » fit elle avec un sourire avant de poser ses mains sur les épaules du jeune homme. Elle se pencha en avant de manière à ce que ses cheveux glissent sur l’épaule du jeune homme, puis se décala sur le coté et se pencha en avant, les mains appuyées sur l’accoudoir du jeune homme. « Tu m’as manqué. » ajouta t-elle la gorge légèrement serrée, doutant qu’il lui répondrait de même. Elle déposa un léger baiser sur le front sur jeune homme, à la limite de la tempe et se redressa. Une chevelure rousse attira son attention et Hannah souri. « Ah, Lily est là bas ! Je ne vais pas… vous embêter plus longtemps. A plus tard, guys ! ». La jeune fille fit le tour de la table en adressant un renier regard à Sirius, puis se retourna en direction de son amie. « Lily ! » s’écria t-elle avec un grand sourire. Sans laisser le temps son amie de se lever, la jeune fille se baissa pour l’étreindre rapidement. « Je suis tellement contente de te voir, tu m'as manquée ! ». La jeune fille fit un gros effort pour ne pas se retourner vers Sirius. Elle avait vraiment du mal à arrêter de lui courir après, mais peut-être que ça le ferait venir vers elle…

________________________________________________

Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Tu prends un chemin différent du mien, en haussant les épaules. Ça fait mal, mais ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, la fin nous réunira.
Traped by your eyes▵
I will follow you until death









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prélude - Sujet commun    

Revenir en haut Aller en bas
 

Prélude - Sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•• NEVER ENDING •• V.1 :: Prélude : Finit les vacances-