•• NEVER ENDING •• V.1
Bienvenue sur Never Ending!

Amuse-toi bien parmi nous ;p

Avant de poursuivre votre visite sur le forum, sachez que Never est avant tout un forum RpG. Si vous souhaitez vous inscrire, parmi nous, il vous faudra savoir faire 10 lignes de RP complètes.

N'oubliez pas de consulter les règles ainsi que le contexte, pour une meilleure vision des choses sur le forum =)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Où t'es, maman où t'es?" ▬ Judikaël Miles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Masculin Messages : 14
Date d'inscription : 27/02/2018


MessageSujet: "Où t'es, maman où t'es?" ▬ Judikaël Miles   Mar 27 Fév - 14:35

Judikaël Amadeus Miles
17 ans - 7ème année
   Freddie Higmore - Davy
Laissez moi me présenter, je suis né(e) sous le nom de
Judikaël Amadeus Miles
, mais généralement, on me surnomme
Jude
, je suis né(e) le
31 août 1960
, j'ai donc
17 ans
. Je suis originaire de
Cork
et je suis donc
Irlandais
, logique. Côté amour, je suis
un bisexuel soigneusement placardé
et
célibataire
, pourquoi? Je t'intéresse?

   Mon sang est
Mêlé
, et l'on connait ma famille pour
le fait que papa soit un cracmol
.
   En tous cas, ce n'est pas le genre de choses qui influe sur le choixpeau. Ca n'a beau être d'un bout de tissu rapiécé, je suis certain(e) qu'il sait que ma place se trouve à
Poufsouffle ou Gryffondor
. Ma baguette magique est
en bois d'Aulne, relativement flexible et garnie d'un crin de licorne. Elle mesure très exactement 22.5cm
, nous avons un lien indéfinissable!

   En dehors de cela, je suis
orné d'une tâche de naissance derrière l'oreille droite, qui ressemble à une tâche d'encre tombée de la plume
, et je dois avouer que l'on me dit souvent que je ressemble à
Freddie Highmore
.
A little more about you.

   
Hum hum... Encore une petite tête blonde sous les pans de mes tissus! Parles moi un peu de toi et de ton caractère. Es-tu courageux comme un Gryffondor? Ambitieux comme un Serpentard? Erudit comme un Serdaigle où sociable comme un Poussoufle?

   Judikaël est une personne relativement joviale, il ne se fait pas remarquer à tout bout de champ (bien au contraire), mais disons que s'il a la possibilité de s'amuser un peu avec ses amis il n'ira pas trouver une excuse pour éviter de le faire. Son père le décrit souvent comme une espèce de chiot, qui devient le copain de tout le monde dès qu'on lui propose de la nourriture et quelques grattouilles sur le ventre... sans les grattouilles bien entendu. Quel est le terme déjà... ah oui, sociable et amical.

Bien entendu, il ne faut pas croire que ce petit bonhomme est tout beau tout rose. D'ailleurs, il déteste le rose... hum... disons que passé le masque des apparences avec tout le monde, Jude possède une part plus secrète. Il parle très rarement de sa vie en dehors de Poudlard, a beaucoup de mal à faire confiance aux étrangers et préfère parfois s'enfermer dans sa bulle plutôt que parler. Dans ces moments, il vaut d'ailleurs mieux éviter de lui parler car s'il a besoin de calme et de détente (en prenant un livre par exemple) et que quelqu'un vient le déranger, le chaton peut réellement piquer une crise de nerf. Il s'énerve très vite, parfois pour des raisons futiles. Caractériel, c'est en effet le bon terme, cher choixpeau. Même si ce trait n'est pas le plus dominant de sa personnalité. Du moins... tant qu'on ne lui parle pas des gens qu'ils détestent... ils sont un certains nombres... et pour un garçon rancunier comme Judikaël, lui demander de parler de quelqu'un que son être excècre revient en fait à avoir des pulsions suicidaires pour le voir s'emporter.

Si l'on faisait simple, Judikaël est quasiment l'archétype du faut calme. Un être timide en apparence, discret, à l'écoute de l'autre... qui au moindre pet de travers planifiera dans son esprit votre meurtre prochain. Avec une certaine passion pour les astres et la lecture.


   
En fait, je viens de me rendre compte que je m'en fiche complètement. Parlons d'un truc bien plus passionnant! Mais non... je ne vais pas te parler de tes amours, mais de ton Amortentia! Moi, c'est celle du parchemin neuf déroulé chaque année, de la poussière de mon étagère dans le bureau du directeur, et du parfum de McGonagall! Quoi? Tu te moques? Tu crois vraiment que le tien est meilleur que le mien?

   L'odeur de son Amortentia lui rappelle la maison. L'odeur d'un moelleux au chocolat qui sort du four, de la forêt juste derrière la maison quand ils ouvrent la fenêtre et que le vent amène l'odeur des pins jusque dans sa chambre... les jours d'été, il peut y rajouter l'odeur d'une terre réchauffée par les rayons du soleil et alors, il a une impression de paradis sur Terre. En fermant les yeux, il sent aussi l'odeur d'herbe fraîchement coupée, et celle du pain d'épice... de la cannelle... qui lui rappelle une certaine personne.


   
Vraiment? C'est donc ça ton Amortentia? Il n'y avait vraiment pas de quoi se moquer!Maintenant, dis moi, quel est ton épouvantard, petit sorcier ? N'essaie même pas de me faire croire que tu n'as peur de rien où me mentir! Je suis sur ta tête et saurait la vérité!

   Cette question n'est pas bien complexe. Par le passé, il aurait dit la solitude mais suite à quelques changements dans sa vie, sa plus grande frayeur est d'un jour revenir chez lui pendant les vacances et découvrir que son père n'est plus de ce monde. De trouver la maison froide, sans vie, et là, dans un lit et l'air de dormir, ce corps au teint cireux... qui le regardait avec des yeux morts, éteints, dans laquelle il ne verrait plus jamais cette étincelle quand papa riait en le traitant affectueusement de petit con.


   
Nous avons bientôt finit! Tu vas pouvoir te régaler en gouttant le pudding des elfes de Poudlard! Maintenant, dis moi...  Je sais que le Patronus est un sortilège particulièrement coriace qui demande de l'entrainement, mais je suis certain que tu as une petite idée de la forme qu'il prend ?

   Son patronus... la première fois qu'il a réussi à le faire, il s'est retrouvé sur le derrière. Surtout parce que cette foutue bestiole lui a sauté dessus pour jouer. Il ne savait même pas qu'un patronus pouvait faire ça d'ailleurs... jusqu'à ce que ce gros bébé de malamute d'Alaska lui saute dessus. Mais le sens lui paru cependant clair, et lui arrachait un rire aussi car il avait le même chien à la maison.

Ce patronus donc, à son sens, personnifie trois tranches de sa personnalité. La fidélité: le chien est fidèle, toujours prêt à répondre présent pour ceux qu'il considère comme étant de sa meute. Le côté protecteur: il peut avoir l'air d'une peluche, si vous le touchez lui ou ses petits, il viendra vous arracher le visage avec les crocs. La solitude: la face loup de l'animal, le loup solitaire, qui observait le monde, tentait de s'y intégrer en gardant tout de même des réserves.

Au fond, tout au fond, il y avait sans doute le côté le plus joueur de sa personnalité. Celui que Jude gardait pour lui. L'heure n'était plus à jouer, plus depuis longtemps.


   
Et sinon, t'es plus café où chocolat?
POUR COCHER UNE CASE, IL SUFFIT DE REMPLACER "unchecked" PAR "checked"
   
           



   Eté
   Bièraubeurre
   Un strangulos
   Un jeu de carte explosif
   Chocogrenouilles
   Les Trois Balais
   Noël
   Poudre de Cheminette
   Sorcière Hebdo
   Un bon gros Pudding

   
   

    Hiver
    Whisky Pur Feu
    Une licorne
    Quidditch
    Dragées Surprises de Bertie Crochue
    Chez Madame Pieddodu
    Snt Valentin
    Transplanage
    Le Chicaneur
    Cupcake

   
   
   
Toi, derrière l'écran!
Alors oui, nous sommes ultra curieux à l'admin! Soit sympa, présente toi un petit peu que l'on puisse assouvir notre soif de connaissance!

   Moi c'est
Maïzéna
, je suis
Une licorne
, et j'ai
26 patattes
. J'ai connu ce forum absolument merveilleux grâce à
Jamesie
, et d'ailleurs je pense qu'il est
[TOUT PARTICULIEREMENT FORMIDABLE]
. Tu devras me supporter au moins
2/7.
   On arrête de jouer les curieux; allez, file, ou sinon les Nargols vont te pincer!


Dernière édition par Judikaël Miles le Mar 27 Fév - 15:39, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Messages : 14
Date d'inscription : 27/02/2018


MessageSujet: Re: "Où t'es, maman où t'es?" ▬ Judikaël Miles   Mar 27 Fév - 14:36

La Grosse Dame tape la discut'

Maman... tu te souviens dis...? Tu te souviens de ce jour d'été 1960 où, après des mois à te plaindre de ma venue prochaine, tu m'as finalement expulsée avec ravissement de cet endroit si rassurant que fut mon premier foyer? Je n'étais pas bien grand, ni très gros. La première chose que tu as dites en me voyant, ce fut que je ressemblais à papa et ensuite, tu m'as eu dans tes bras mais je n'y ai vu que de l'indifférence voilée par la brume qui brouillait encore ma vue de nouveau-né. Même au chaud contre toi, j'avais froid... et alors tu m'as tendu à papa et là, j'ai eu chaud. Chaud car papa avait de l'amour pour moi. Tant d'amour que cela irradiait de sa personne. Papa c'est le soleil... le soleil qui irradie le monde et le rend plus beau, le soleil qui tient chaud et sèche les gros chagrins. Maman... maman, toi tu es la lune. Froide. Distante. Ne reflétant comme un éclat que celui que papa voulait bien te donner... pourtant tu as essayé. J'ose espérer que tu as essayé oui... que chaque fois que tu te penchais sur mon berceau quand je pleurais, c'était dans une réelle volonté de tenter de me calmer. Mais tu es partie. Trois mois après ma naissance tu a parlé à papa pendant que je gigotais à même le sol dans mon parc, énergique, les bras et les jambes tressautant alors que je gazouillais en fixant le chien qui reniflait le parc et cherchait à comprendre ce que j'étais. Tu parlais à papa... tu as dis que tu allais chez une amie... maman, elle vit loin ton amie? Car tu n'es pas revenue...

Maman, j'ai un an et six semaines aujourd'hui et je ris. Je ris car papa me chatouille. Je ris car il m'embrasse la joue et sa barbe me fait des guillis sur la joue. Il est content papa. Il est heureux car j'ai réussi à me hisser sur ces deux tiges qui se nomment jambes, et j'ai marché vers lui. Un moment donné, j'ai tangué aussi, mais c'était rigolo et je suis tombé dans les bras de papa. Il dit qu'il est fier de moi, alors je suis content et je frappe des mains, même si je ne comprends pas pourquoi c'est si bien ce que j'ai fais. Il a eu le même air gaga quand j'ai dis 'papa' pour la première fois il y a un mois. Maman... est-ce que tu aurais été heureuse aussi... si tu étais là? Tu rentres bientôt de chez ta copine? En tout cas, papa m'a bien donné le doudou que tu as envoyé par hibou. Je l'adore! C'est le niffleur le plus adorable du monde! La vie est belle ici maman, j'espère que tu rentreras bientôt pour jouer aussi avec nous, et goûter les bons gâteaux que fait papa! Papa, il m'a même fait goûter du saumon est des épinards, c'est super mioum-mioum!

Maman. Aujourd'hui j'ai cinq ans et je t'ai vu pour la première fois. Nous sommes le jour de Noël et avec papa, nous étions en train de jouer à l'arrière du domaine familial, hérité de grand-papy Aedan. Papa m'a montré comment faire un bonhomme de neige et j'étais en train de placer son nez quand papa s'est figé. Curieux, j'ai tourné la tête et je t'ai vu. Une belle dame avec des cheveux de la même couleur que les miens, aux traits doux... une grande dame et sur mon corps frêle mais bien emmitouflé, j'ai sentis la prise de papa se resserrer alors qu'il me reposait au sol. Jamais je n'ai vu cet air méfiant et froid sur le visage de papa avant... alors qu'il te demandait ce que tu faisais ici. Mais tu ne l'as pas écouté, tu n'as pas répondu... tu as juste posé ton regard sur moi, un sourire aux lèvres qui n'atteignait pas ton regard, et tu m'as parlé à moi. Moi qui m'accrochait à la jambe de papa et me cachait derrière.

"Bonjour mon petit Judikaël... est-ce que tu sais qui je suis?"

Sagement, j'avais hoché la tête. Papa m'avait montré des photos de toi, maman. Mais dessus tu étais différentes. Tu avais un beau visage qui brillait et là, même si tu souriais, tu me faisais peur. Maman, pourquoi tu n'as plus l'air aussi douce que sur les photos de tes débuts avec papa?

"Tu... tu es ma maman...?" soufflais-je d'une toute petite voix, face à ton sourire qui s'élargissait, tandis que la main de papa restait ferme sur mon bras. "Tu vas rester dis, tu rentre de chez ta copine?"

Mais au lieu de répondre, tu me demandais si j'aimais la magie et je te répondais que oui. Pour te le prouver, quand papa proposait de parler au chaud, je courais te chercher mon cadeau d'anniversaire... un kit de magie acheté au magasin de jouets, mais tu n'as pas eu l'air impressionné du tout et après un café, tu es partit en disant un truc qui avait le mot cracmol et tu me montrais du doigt. Je n'ai pas compris ce que ça voulait dire, mais je savais que ce n'était pas très gentil et me suis mis à pleurer. Alors... tu étais bien partit à cause de moi? Je suppose... vue que depuis ce jour, tu n'es jamais revenue. J'ai aussi compris que toutes tes gentilles lettres et photos du monde venaient de papa. Papa qui m'a mentit, mais qui l'a fait pour que je sois heureux.

Maman, tu t'en moque sans doute mais dans l'année de mes huit ans, j'ai découvert que j'avais de la magie. De la vraie, pas celle de mon kit. Avec papa, nous étions en train de nous promener dans un parc zoologique quand nous sommes passés devant la cage d'une louve et ses petits. Les louveteaux étaient tellement mignon... tout ce que je voulais, s'était pouvoir jouer avec eux et alors que papa me disait que ce n'était pas possible et repartait vers le stand de gaufres, j'ai fixé la barrière d'un air boudeur et alors, la grille s'est déverrouillée et les boules de poils se sont sauvées. Papa m'a retrouvé assis dans la cage en train de jouer avec un louveteau comme si c'était normal. Il a compris avant moi, quand j'ai dis que la cage s'était ouverte comme par magie. Je crois que j'ai vu des larmes de bonheur briller dans ses yeux...

Maman, je suis rentré à Poudlard. Je ne cherche plus à te trouver ou avoir ton approbation maintenant. Dans le train, je me suis fais quelques amis et certains sont dans ma maison, d'autres pas... je me fiche que tu sois fière ou pas de ma maison, moi, je m'y sens chez moi. Quand je dis que papa est un cracmol, les gens ont parfois de la pitié dans le regard mais moi, je ne comprend pas. Il n'y a pas de tristesse à ressentir, ni besoin de me dire qu'ils sont désolés. J'aime papa comme il est et soudain, je comprend que ce poids a été trop lourd à porter pour toi. Tu n'as pas été capable de l'aimer pour ce qu'il était, avec ou sans magie et je te déteste. Je te déteste plus encore car je comprend que ta visite quand j'étais petit n'était pas le fruit d'un soudain intérêt de ta part. Tu voulais voir si j'avais de la magie et comme je n'ai pas répondu à tes attentes, tu es partie. Je ne te regrette pas. Je ne te regrette plus. Nous sommes plus heureux sans toi.

Poudlard est un endroit merveilleux, j'y passais sans conteste les meilleurs moments de ma vie mais, une fois encore, tu m'as surpris maman. Tu m'as surpris quand, alors que j'entrais en troisième année, un petit bonhomme est entré dans mon compartiment dans le train et je me suis vu au même âge. Pourquoi m'as-tu caché que j'avais un demi-frère? En tout cas, un regard suffisait pour me faire comprendre que tu ne lui avais pas parlé de moi non plus, et qu'il n'était pas heureux. Maman... si tu n'as pas l'instinct maternel, ne copule pas. Cet enfant, je l'ai pris sous mon aile dès qu'il est arrivé dans ma vie, dès que j'ai sût que par toi, nous partagions le même sang. Il était tellement timide... tu lui as appris à se taire et à se fondre dans la masse tel un fantôme. Je lui apprendrais à rire et à vivre. Je détruirais l'enfance que tu as écrasée chez lui, pour le voir devenir qui il est réellement. Tu le vois comme un outil, je le vois comme un être merveilleux, un diamant en devenir.

Maman, tu m'as envoyé mon premier hibou de l'histoire. Une beuglante en plus et j'ai éclaté de rire à la table de ma maison. Tu es furieuse car j'ai invité mon petit frère à venir passer l'été à la maison et, sans te demander ton avis il a dit oui. Il a rougi plus que moi, avant de voir combien je riais et que je lui dises que j'étais fier de lui. Puis... comme papa est un peu malade cet hiver, je préfère qu'il vienne en été, comme ça papa sera reposé...

Papa... papa est plus malade qu'on ne le pensait. Nous le découvrions peu avant que mon frère vienne à la maison, mais nos projets restaient inchangés. C'était la force de papa, il ne se laissait jamais abattre. Il aurait sans doute été à Gryffondor s'il avait été sorcier. Ou Poufsouffle. Enfin, nous partions ensemble camper dans les bois derrières la maison, le petit découvrait la vie à la moldue et s'extasiait de tout ce qu'il découvrait, surtout la télévision en réalité... je me souviens de ton air pincé quand tu l'as amené à la maison. Apparemment, tu étais furieuse car ton adorable rejeton avait affirmé que si tu ne le laissais pas venir à la maison, il écrirait au ministère pour dire que tu le maltraitais. Je ne sais pas de qui il tient cette malice, mais je salue l'initiative... au fait, si tu le maltraite réellement, tu es morte.

Les années passent et j'ai enfin 17 ans. Papa est malade depuis trois ans maintenant mais je garde le secret. Les médecins ne pensent pas pouvoir le guérir et ce n'est qu'une question de temps avant que la vie ne s'éteigne chez lui. Chaque été depuis que nous savons, je travaille dans des magasins moldus pour ramener un peu plus d'argent à la maison et autrement, je m'arrange pour en trouver autrement. Nous sauvons les apparences, pour les amis, nous disons que papa est en déplacement quand il est trop faible pour recevoir du monde. Dans les bons jours, nous nous fabriquons de nouveaux souvenirs en photos, en rires, nous partageons les instants heureux du passés, blottis l'un contre l'autre devant la cheminée. Papa... je ne sais pas ce que je deviendrais sans lui et chaque jour, lorsque je suis loin, je guette le courrier pour notre lettre quotidienne où il me dit que tout va bien. Je ne crains qu'une chose, qu'un jour le courrier ne vienne pas.


Dernière édition par Judikaël Miles le Mar 27 Fév - 17:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sulpicia I. Mulciber

ADMINISTRATRICE
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages : 128
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation du personnage : Dans les serres de Botanique!


MessageSujet: Re: "Où t'es, maman où t'es?" ▬ Judikaël Miles   Mar 27 Fév - 14:37

Je peux ? Je peux ? Je peux ? Je peux ? Je peux ? Je peux ? Je peux ? Je peux ? Je peux ? Je peux ?


BIENVENUUUEEE !!!

Freddie il est trop beauuUuUu

________________________________________________

Take a heart and take a hand
Like an ocean takes the dirty sand.
| Fiche - Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Messages : 14
Date d'inscription : 27/02/2018


MessageSujet: Re: "Où t'es, maman où t'es?" ▬ Judikaël Miles   Mar 27 Fév - 14:39

Ouiii tu peux tu peux tu peux *o*

Merciii *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sulpicia I. Mulciber

ADMINISTRATRICE
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages : 128
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation du personnage : Dans les serres de Botanique!


MessageSujet: Re: "Où t'es, maman où t'es?" ▬ Judikaël Miles   Mar 27 Fév - 14:41

Owwiiiiiiii!!

De riiiennn!!!
N'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis là !!

________________________________________________

Take a heart and take a hand
Like an ocean takes the dirty sand.
| Fiche - Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Masculin Messages : 14
Date d'inscription : 27/02/2018


MessageSujet: Re: "Où t'es, maman où t'es?" ▬ Judikaël Miles   Mar 27 Fév - 14:48

Je n'hésiterai pas comment ça fait trop plaisir les accueils comme ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sulpicia I. Mulciber

ADMINISTRATRICE
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages : 128
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation du personnage : Dans les serres de Botanique!


MessageSujet: Re: "Où t'es, maman où t'es?" ▬ Judikaël Miles   Mar 27 Fév - 14:55

Ca devient rare les forums accueillant !
Attends un peu l'accueil de Sirius Razz

________________________________________________

Take a heart and take a hand
Like an ocean takes the dirty sand.
| Fiche - Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Professeur Dumbledore

A d m i n ▬ Alone
Over the Edge

Masculin Messages : 25
Date d'inscription : 19/06/2009
Localisation du personnage : Cimetière.


MessageSujet: Re: "Où t'es, maman où t'es?" ▬ Judikaël Miles   Mar 27 Fév - 17:53





Le choixpeau a pris sa décision
Il est temps de te répartir à Poussoufle!


Ton travail et ta détermination ont porté leurs fruits et te voilà désormais un sorcier de PM ; pour cela, nous te remercions et te félicitons, bienvenue dans la famille !
Tu peux dès à présent poster dans l'intégralité du forum, y compris le flood et les jeux..
_________________________________________


Pour bien continuer ton aventure parmi nous, il te faudra créer un carnet de relation ( ICI ) et pourquoi pas un répertoire de RP ( ICI ). Surtout n'oublie pas d'aller réserver ton avatar ( ICI ). Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff, ils sont là pour ça !
Enfin, n'hésite pas à venir flooder ( ICI ), jouer ( ICI ) et à t'amuser parmi nous!
__________________________________




________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverending.forumactif.com
avatar

Sirius O. Black

A d m i n ▬ Alone
Over the Edge

Masculin Messages : 26
Date d'inscription : 25/03/2015
Localisation du personnage : Poudlard


MessageSujet: Re: "Où t'es, maman où t'es?" ▬ Judikaël Miles   Mar 27 Fév - 18:20

Bienvenue parmi nous !!!!
J’adore ton personnage ! Il nous faudra un lien !

________________________________________________

You're not a bad person. You're a very good person who bad things have happened to. Besides, the world isn't split into good people and death eaters. We've all got both light and dark inside us. What matters is the part we choose to act on. That's who we really are.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Où t'es, maman où t'es?" ▬ Judikaël Miles   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Où t'es, maman où t'es?" ▬ Judikaël Miles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•• NEVER ENDING •• V.1 :: Les premiers Pas :: Présentations :: Présentations validées-